Marrakech, 29 janvier 2019 : Retour sur le 8ème Forum Franco-Maghrébin : Développement des filières agroalimentaires et construction d’agropoles dans les territoires dans les pays du Maghreb

Mardi 29 Janvier 2019
Paulette Pommier

Organisé par l’Ecole nationale et de gestion de Marrakech, en collaboration avec la Province de Ben Guerir ainsi que les partenaires du réseau « Agropoles, Technopoles et Clusters agroalimentaires dans les pays du Maghreb », ce forum visait à appréhender les défis et les enjeux en matière de développement et de promotion des agropoles et clusters agroalimentaires dans les trois pays du Maghreb. Il s’est déroulé sous la présidence du Gouverneur de la Province de Ben Guérir, celle du Président de l’Université Cadi Ayyad et du Président de la Chambre de Commerce.


Il a permis de faire dialoguer des experts internationaux :
- Jean-Louis-Rastoin, expert associé IPEMED, professeur émérite à Montpellier SupAgro – France et fondateur de la Chaire UNESCO,
- Abdelhamid Bencharif, enseignant-chercheur associé au Ciheam-Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier
- Paulette Pommier, experte associée IPEMED, auteure d’une étude sur les clusters au Maghreb,


Et des responsables institutionnels engagés dans l’animation et le développement de clusters ou d’agropoles :
- Kamel Belkahia, PDG du pôle de compétitivité de Bizerte (Tunisie)
- Mourad Bouattou, président du cluster Boissons (Algérie)
- Ben Youssef Zied, co-gérant du cluster du lait de Borj Lella (Tunisie)
- Ainsi que les animateurs de deux récents clusters marocains, Agrinova (Région Fès-Meknès) et le cluster Ménara situé à Marrakech (représentés respectivement par Mrhari Mostapha et Mohamed Larbi Sidmou)


De ces exposés et débats avec les participants est ressortie l’intérêt de mettre à profit la proximité géographique des producteurs, des transformateurs, des logisticiens, des centres de recherche pour donner vie à des clusters agroalimentaires compétitifs et anticipateurs des évolutions du comportement des consommateurs. A été exprimé le souhait que le dialogue et l’échange entre les représentants de cette filière des trois pays se poursuivent.

Partagez cet article
Imprimer Envoyer par mail