Relever les défis de l’eau dans le bassin méditerranéen

L’eau est un bien commun menacé en Méditerranée puisque la région héberge près de 60% de la population mondiale faiblement pourvue en eau, c'est-à-dire dotée de moins de 1 000 m3 d’eau/habitant/an. Les Pays du Sud et de l’Est de la Méditerranée (PSEM), caractérisés par une situation de stress hydrique structurelle, doivent faire face à des pressions anthropiques croissantes. Alors que les demandes en eau dans ces pays avoisinent aujourd’hui 300km3/an, et devraient augmenter de 20% d’ici 2025, les défis à relever sont nombreux :
- l’amélioration de l’accès à l’eau potable et de sa qualité ;
- une plus grande efficacité dans les usages de l’eau ;
- la collecte et le traitement des eaux usées (domestiques et industrielles) ;
- la lutte contre les pollutions diffuses (80% des pollutions marines étant d’origine terrestre) ;
- l’adaptation de la gestion des ressources en eau aux impacts du changement climatique, etc.

Ces enjeux, de même que la géographie particulière de la région, qui réunit au sein d’un même bassin des pays confrontés à des problématiques communes, plaident en faveur d’une coopération accrue entre l’ensemble des Etats et acteurs concernés. C’est pourquoi les réflexions engagées par IPEMED convergent vers la nécessité d’une gestion intégrée de la demande et des ressources en eau, et d’une gouvernance de l’eau plus efficace et inclusive en Méditerranée.

1 2 3 4 5 6
ROBIN Kelly

ROBIN Kelly

Responsable des projets

me contacter